Accueil

Un secteur d’investissement avantageux : achat, vente, construction ou location immobilière

Vous souhaitez trouver un secteur d’investissement qui rapporte énormément et cela sur le long terme ? Vous avez envie de placer vos ressources financières dans un projet qui vaille le coup ? Vous désirez mettre vos fonds bien à l’abri ? Que ce soit l’une ou l’autre de ces envies, il faut savoir que le secteur de l’investissement immobilier est un secteur fructifiant qui permet de placer convenablement ses épargnes ou ses fonds économisés depuis de longues années.

L’investissement immobilier, un excellent placement pour ses fonds

Qu’il s’agisse d’achat, de vente, de construction et surtout de location de bien immobilier, sachez que ce secteur permet de conserver soigneusement ses fonds pour les faire dédoubler ou même tripler par la suite. Au cœur de ce secteur, l’État a voulu inciter davantage de futurs propriétaires bailleurs dans l’achat de bien neuf en vue d’être mis en location. À partir de la mise en place de la Loi Pinel, ces investisseurs profiteront d’une déduction fiscale intéressante selon la durée d’engagement de leurs biens immobiliers.  La valeur du taux de défiscalisation peut être de 12%, de 18% ou de 21 %, en fonction de la période d’engagement en location de son bien. De quoi réjouir et intéresser de nombreux futurs investisseurs en immobilier locatif !

Défiscalisation en loi Pinel : les logements permettant de bénéficier de ce dispositif

Les logements concernés par la loi Pinel sont en principe constitués par les logements neufs, que ce soit une maison ou un appartement achevé neuf, ou que ce soit un bien immobilier en cours d’achèvement. Pour l’un ou l’autre de ces cas, le logement doit être destiné à la location en tant que résidence principale des futurs locataires.

Des exigences en termes de performance énergétique au sein du logement sont aussi à respecter pour avoir droit à la défiscalisation Pinel. Il est aussi essentiel que vous respectiez un plafonnement du montant de loyer de votre bien. Ce plafond dépend des ressources financières du locataire, de la structure du bien à louer (est-il correctement équipé ou non ?) et sans oublier de la zone géographique où il est situé (Zone A, A bis, B1 ou B2).

Pour avoir vraiment droit à ce dispositif, il est aussi important que vous ne cumulez pas d’autres dispositifs de défiscalisations comme la Loi Duflot, la Loi Malraux ou la Loi Censi-Bouvard…